En 2010, Hervé Morin, le leader du Nouveau Centre avait souhaité ses voeux de sa cuisine. Cette année, il souhaite une très bonne année 2013 à ses compatriotes depuis sa "Normandie natale" : le gazouillis des oiseaux, un blouson devant un décor de bocage, Hervé Morin souhaite aux Français qu'on leur "foute la paix".

Pas de vidéo pour Jean-Pierre Raffarin mais des recommandations pour ses amis et ses adversaires : une "pause heureuse" pour Sarkozy, "un projet" à Jean-Louis Borloo, le "soutien de Notre-Dame (des Landes)" à Jean-Marc Ayrault. Il s'attaque à la Première dame Valérie Trierweiler et l'ex-compagne du président, Ségolène Royal, souhaitant à la première de trouver "sa juste place" et à la seconde "juste une place". Le premier cité est Jacques Chirac à qui il souhaite "l'amitié qu'il mérite".

> www.carnetjpr.com

Un clip pour Jean-Louis Borloo. Le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) a un mot à la bouche : "résistez !".

Mine grise, sourire bien dissimulé, Nicolas Dupont-Aignant a peur et fait peur : il est devant un local d'un Pôle Emploi et ouvre sa vidéo sur une prédiction funeste pour la France qui, selon lui, va "vivre en 2013 la pire crise économique et sociale de son histoire récente". Pas sûr que ce soit volontaire, mais la vidéo de NDA est précédée d'un "pré-roll" publicitaire, un moyen de remoburser une année 2012 coûteuse pour le leader de Debout la République.

Jean-François Copé, le (toujours président de l'UMP) promet une année de reconquête et nous embrasse

Sobriété pour Harlem Désir qui souhaite que chaque Français puisse "trouver un emploi, être en bonne santé et mener la vie digne et heureuse qu'il mérite".

Comme Raffarin, Jean-Luc Mélenchon n'a pas tourné de vidéo. Dans un billet de blog, il souhaite ses "anti-voeux". Jean-Luc Mélenchon a un message pour François Hollande : "Dis leur bonne année, François, à nos camarades, c'est ton maximum pour eux !".

> Les anti-voeux de Jean-Luc Mélenchon

et puis le Parti communiste a fait fort : le PC a concocté un clip pour tourner en dérision les promesses non tenues de François Hollande. La vidéo, intitulée "2013, rallumons les étoiles", met en scène le président alors candidat qui annonce ses engagements, aussitôt coupé par des rires tels qu'on peut les entendre dans les sitcoms. Le PS est furieux mais c'est un gros succès avec plus de 350 000 visionnages sur Dailymotion.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.