2000 hectares de végétation ont été détruits depuis hier, et un homme a été placé en garde à vue.

Incendie près de Sisco et Pietracorbara où près de  700 personnes, en majorité des vacanciers, ont été évacuées.
Incendie près de Sisco et Pietracorbara où près de 700 personnes, en majorité des vacanciers, ont été évacuées. © AFP / Pascal Pochard-Casabianca

Plus de 2.000 hectares de végétation parcourus et près d'un millier de personnes évacuées : les pompiers continuent de lutter samedi contre deux incendies en Haute-Corse, alors qu'un homme a été placé en garde à vue pour des feux à Bastia.

Le premier incendie est parti dans la nuit de jeudi à vendredi à Nonza, au nord-ouest de Bastia. Le deuxième feu situé à Manso, moins important, a parcouru 150 hectares de maquis et forêt, sans menacer ni les habitations ni les personnes mais l 'endroit est inaccessible pour les secours.

Emmanuel Macron s'est entretenu avec le chef des sapeurs-pompiers de Haute-Corse, avec qui il a fait le point sur les incendies qui ont déjà parcouru plus de 2.000 hectares de maquis, a indiqué l'Elysée samedi.

Au cours de cet échange téléphonique avec le colonel Charles Baldassari, le chef de l'Etat a exprimé "sa pleine solidarité aux sapeurs-pompiers et salué leur pleine mobilisation".

Campings évacués

500 personnes ont été évacuées depuis un camping de Pietracorbara et 180 autres à Sisco vers des école, couvent ou chez des habitants. Par ailleurs, quelques dizaines de randonneurs du G20 ont été mis à l'abri dans des refuges.

"Nous invitons les personnes à rester dans leurs habitations, fermer leur portes et fenêtres", a insisté le préfet.

Sur le terrain, la progression du feu est rapide en raison de vents violents qui soufflent jusqu'à 100 km/h en moyenne.

Avions cloués au sol

Près de 240 sapeurs-pompiers et 45 engins sont engagés, mais dans un premier temps les avions n'ont pas pu voler à cause des rafales de vent. Les moyens aériens devraient pouvoir intervenir samedi.

Les autorités ont de nouveau appelé la population à la plus grande prudence en Haute-Corse et dans le Var, en raison de risques d'incendies liés à une très forte sécheresse et aux fortes rafales de mistral prévues.

Depuis mi-juillet, le Sud-Est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont ravagé plus de 7.000 hectares de végétation.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.