Introduction à la science informatique
Introduction à la science informatique © Radio France / Gilles Dowek

L’enseignement de l’informatique au lycée, c’est pour la rentrée 2012. Pour la première fois, cet enseignement devient une discipline autonome. Dès septembre, les élèves de terminale S pourront choisir l’option informatique et sciences du numérique.

A court terme puisque rien ne va vraiment changer : seuls les élèves de Terminale S se verront proposer l’option Sciences de l’informatique. Ça concerne entre 15.000 et 25.000 élèves. Autant dire que c’est une goutte d’eau dans l’océan des 12 millions de collégiens et lycéens qui sont concernés tous les jours par l’informatique. En revanche, dans l’esprit, l’Education Nationale fait un grand pas. Fini, l’enseignement des usages. Les élèves n’apprendront plus comment fonctionne tel ou tel logiciel, des logiciels qui sont fabriqués pour la plupart aux Etats-Unis ou en Asie, mais c’est désormais sur le comment ça marche, sur le comment fonctionne toute la structure qui permet l’existence d’Internet, des ordinateurs ou encore des logiciels que se concentre le nouveau programme

L’enseignement proposé aux Terminales S reste donc très général : on apprend par exemple comment marche le codage de l’information, comment le CD ou le livre que vous achetez sur n’importe quel site de commerce en ligne est représenté sur votre écran ou encore comment un ordinateur comprend un algorithme, c'est-à-dire le calcul qui permet par exemple à google de vous proposer des pages Internet en fonction des mots que vous lui soumettez. C’est ce genre de chose qui est prévu au programme. Les professeurs de maths, de physique et de sciences et techniques Industrielles ont commencé être formé début octobre. 1. 000 professeurs ont été sélectionnés un peu partout en France. L’année prochaine, ils auront la responsabilité d’enseigner une matière qu’il faut arrêter d’appeler « nouvelle technologie ». En effet, selon Gérard Berry professeur au Collège de France et auteur de la préface du programme, « cette expression n’aura pas de sens pour les enfants du XXIème siècle qui apprendront l’avant-informatique seulement dans les cours d’histoire. »

__

Ecoutez l'interview de Gilles Dowek, chercheur en informatique à l'INRIA et membre du comité d'expert qui a conçu le programme pour la spécialité informatique et sciences du numérique

15 min

Interview Gilles Dowek

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.