Le Festival Paris Cinéma met chaque année à l’honneur des personnalités du cinéma mondial en leur présence, à l’occasion de riches rétrospectives accompagnées de nombreux invités.

Hong Kong à l'honneur

Panorama du cinéma hongkongais de 1948 à nos jours .Pour son 10e anniversaire, le Festival Paris Cinéma braque ses projecteurs sur Hong Kong.Ville chinoise de 7 millions d’habitants, Hong Kong a été pendant plusieurs décennies le troisième producteur au monde derrière Hollywood et Bollywood. De Bruce Lee à Wong Kar-wai, en passant par John Woo et plus récemment Johnnie To, le cinéma hongkongais occupe depuis longtemps une place toute particulière sur la scène du cinéma mondial.Pour autant, certaines périodes de sa longue histoire, ainsi qu’un certain nombre de talents qui ont joué un rôle prépondérant dans son développement, restent méconnus en dehors de ses frontières. Le festival se propose de dresser un panorama exceptionnel, qui reviendra, en plus de 80 films , sur plusieurs périodes majeures et talents essentiels des années 1950 à nos jours. La rétrospective se décline en plusieurs séances comme les années 1950 et 1960, la nouvelle vague, de la nouvelle vaggue à nos jours.....

- Nuit Hong Kong Dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 juin de 21h30 au petit matin au Forum des images .Deux programmations exceptionnelles pour les noctambules cinéphiles avec une plongée pleine d’action, de violence et d’érotisme au coeur du cinéma hongkongais. Avec 4 longs métrages de Johnnie To qui sera présent et Nuit'Catégotie III' pour terminer avec un Petit-déjeuner offert au matin.

- Leos Carax

À l’occasion de la sortie en salles de son dernier film Holy Motors en sélection officielle au Festival de Cannes et présenté ici en avant-première , quatorze ans après Pola X, le festival a choisi de rendre hommage à Leos Carax, cinéaste visionnaire et énigmatique, qui a signé en seulement quatre longs métrages quelques-unes des plus belles scènes du cinéma français des trente dernières années.

- Hommage à Raoul Ruiz

Le Festival Paris Cinéma a choisi cette année de rendre un hommage en 15 films à cet exceptionnel conteur d’origine chilienne, exilé en France à l’avènement de la dictature en 1973. Récemment décédé, Raoul Ruiz fut l’un des plus grands cinéastes de son époque, auteur iconoclaste d’une oeuvre considérable de 116 films qui s’achève sur des sommets avec Les Mystères de Lisbonne, film fleuve centré sur la vie de l’aristocratie lusitanienne, et lauréat du Prix Louis-Delluc.Une avant-première exceptionnelle au MK2 Biblothèque avec La nuit d'en face.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.