Fin 2008, à Islamabad, des avocats de l'ancien Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto et des membres du PPT, son parti, se réunissent sur le marché d’Islamabad. Ils demandent le départ du pouvoir du général Pervez Musharraf. Une bombe explose alors sous le fauteuil d’Ishraf Shah, conseiller spécial de Benazir Bhutto. L’attentat fait une trentaine de morts.

Attentat contre des partisans de Benazir Bhutto à Rawalpindi en décembre 2007
Attentat contre des partisans de Benazir Bhutto à Rawalpindi en décembre 2007 © Reuters / Mian Kursheed
  • Ishraf Shah a perdu ses deux jambes et l’usage de sa main droite dans l'attentat. Il se confie à Eric De la Varenne

{% flash %}

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.