Nations Unies - ONU
Nations Unies - ONU © Radio France / Ashitakka

Décidément, l'Onu semble décidé à se fâcher avec Israël. Après la reconnaissance de la Palestine, devenu "État observateur non-membre" aux Nations unies, un rapport commandé par le Conseil des droits de l'Homme dénonce la politique de colonisation de l'État hébreu. "Un nombre important de droits de l'Homme des Palestiniens sont violés de manières et de façons diverses en raison de l'existence de ces colonies de peuplement", affirment les experts.

Ils en appellent à la Convention de Genève et à son article 49 : "Israël doit cesser toute activité de peuplement dans les colonies et ce sans conditions préalables". Ils vont même plus loin, en exigeant le début d'un "processus de retrait de tous les colons des territoires occupés". Bref, une marche arrière globale de la part d'Israël : près de 500.000 colons vivent actuellement en Cisjordanie et dans la partie Est de Jérusalem.

Pour Israël, l'Onu "sape les efforts" pour la paix

Évidemment, la réaction d'Israël ne s'est pas faite attendre après la publication de ce rapport, qui sera soumis le 18 mars aux 47 États membres permanents du Conseil des droits de l'Homme. "Des mesures contre-productives telles que ce rapport ne feront que saper les efforts pour trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien", assure le ministère des Affaires étrangères. Pour Israël, le document est "biaisé".

Les explications de notre correspondant à Jérusalem, Grégory Philipps.

Le Conseil avait mandaté "une mission internationale indépendante d'établissement des faits", constituée de la Française Christine Chanet, la Pakistanaise Asma Jahangir et la Botswanaise Unity Dow. Ils avaient pour mission d'étudier les effets des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens.

Israël boycotte depuis mars 2012 toutes les réunions du Conseil des droits de l'Homme, depuis le mandat donné à cette mission indépendante. Hier, il a aussi boycotté l'examen périodique de la situation des droits de l'Homme en Israël, une première depuis la création de ce processus.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.