L'Égypte réclamait des excuses, elle a obtenu des regrets pour la mort de cinq policiers à la frontière. Hier, Le Caire a décidé de rappeler son ambassadeur en Israël. Une décision déjà prise en 2000 lors de la deuxième Intifada.

Mots-clés :
Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.