Israël, sans surprise, a rejeté l’annonce de Mahmoud Abbas. Netanyahou prendra lui aussi la parole à la tribune de l’ONU Gregory Philipps

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.