Depuis deux ans, les autorités distribuent des masques à gaz à la population, sans lien avec une menace précise. Mais depuis que Damas a reconnu posséder des stocks d’armes chimiques, les israéliens sont de plus en plus nombreux à venir réclamer leurs kits de survie. Une distribution avait lieu hier après midi dans un centre commercial de Jérusalem.Sur place, correspondance de Grégory Philipps

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.