Beppe Grillo, le leader du M5S, le Mouvement 5 étoiles
Beppe Grillo, le leader du M5S, le Mouvement 5 étoiles © Reuters/Giorgio Perottino

Dans une interview publiée samedi par le magazine allemand Focus l'humoriste Beppe Grillo, leader du Mouvement 5 étoiles (M5s), devenu le premier parti d'Italie à la faveur des élections des 24 et 25 février, a annoncé qu’il pourrait soutenir un gouvernement si ses conditions sont remplies.

Grillo exige que le Parti démocrate de Pier Luigi Bersani et le Peuple de la liberté de Silvio Berlusconi proposent une modification immédiate de la loi électorale. Il veut aussi qu’on revienne sur le remboursement des dépenses électorales et qu’on fixe une limite de deux mandats pour les députés".

Modifier la loi électorale actuelle, surnommée la "cochonnerie" par ceux-là mêmes qui l'ont conçue, et qui complique la tâche de ceux qui aspirent à un gouvernement stable, est le souhait aussi bien du centre droit que du centre gauche.

Actuellement, le parti ou bloc qui remporte le plus de voix au plan national obtient au moins 55% des sièges à la Chambre des députés. Mais au Sénat, l'attribution des sièges est décidée par des décomptes au plan régional, ce qui signifie qu'un parti ou un bloc qui a la majorité à la chambre basse peut ne pas l'avoir au Sénat, comme c'est le cas actuellement.

Grillo -qui garanti maintenant qu’il soutiendra le gouvernement qui procéderait à ces réformes- est persuadé qu’elles n’auront pas lieu et se prépare déjà à de nouvelles élections dans les six mois qui viennent. Un scrutin qu’il est certain de remporter : "Ce n'était qu'une répétition générale", dit-il à propos des élections de la semaine dernière.

Blocage

A l’issue des élections des 24 et 25 février, l'alliance de centre gauche conduite par Pier Luigi Bersani a remporté la majorité absolue à la Chambre des députés, mais au Sénat, le bloc de droite de Berlusconi arrive en tête. Aucun bloc, cependant, ne dispose de la majorité à la chambre haute.

Beppe Grillo a annoncé que son mouvement ne voterait la confiance à aucun gouvernement mais envisagerait de soutenir au coup par coup des textes de loi.

Une majorité des députés doit voter la confiance au gouvernement, lors de scrutins organisés régulièrement pour faciliter l'adoption de lois, de manière à lui permettre de se maintenir au pouvoir.

Vendredi, Pier Luigi Bersani a déclaré qu'il allait présenter un programme de gouvernement axé sur un nombre de points réduits, dont bon nombre figurent dans la plate-forme de Beppe Grillo.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.