François Bayrou

François Bayrou est convaincu de son destin. Lors de l’élection présidentielle 2007, il effectue une percée dans les sondages dans la dernière ligne droite de la campagne et termine troisième homme avec 18,57% des suffrages. Il n’en fallait pas plus au candidat du centre pour être renforcé dans sa conviction profonde : François Bayrou sera président de la République quoi qu’il arrive.

Il fonde son parti peu après l’élection de Nicolas Sarkozy. Le MoDem (Mouvement démocrate) doit permettre à l’ancien ministre de l’Education nationale entre 1993 et 1997 d’accéder à la présidence de la République, un poste qu’il pourrait supprimer dès les premiers jours de son hypothétique premier mandat au bénéfice d’un président européen. Le MoDem se drape de la couleur orange, symbole des révolutions pacifiques et démocratiques en Europe de l’Est.

Béarnais revendiqué et père de six enfants, François Bayrou s’est construit dans l’adversité. Dès son plus jeune âge, il souffre de bégaiement. Alors qu'il est jeune enseignant, son père Calixte meurt en tombant d’une charrette de foin. Il démarre donc sa carrière dans l'Education nationale tout en aidant sa mère à gérer l’exploitation familiale.

La vie de François est un combat qui doit le mener à la tête du pays. Et pour diriger la France, il s’appuie sur une idée forte de l’organisation des territoires : il veut davantage d’Europe, le moyen pour lui "d’écrire l’avenir" tout en défendant les régions originelles. Le candidat centriste propose notamment de réunir la Normandie en une seule région et de rattacher la région Loire-Atlantique à la Bretagne. S’il est élu, toutes ces décisions seront prises avec l’aval d’un parlement aux pouvoirs élargis.

Cinq ans après son ascension, François Bayrou peine lors de la campagne électorale à attirer des électeurs de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy. Pourtant, il reste convaincu de sa destinée et se présente comme le seul candidat à pouvoir gouverner avec une majorité élargie s’inspirant de Delors, Mendès-France, Barre et Rocard.

> Son site de campagne

François Bayrou, invité du 7/9 le mercredi 11 avril

  • 7h50 : Cinq minutes avec ..

0'19": [Ma campagne est] réaliste, [celle de Sarkozy] irréaliste, [celle de Hollande] insoutenable

  • 8h20 : l'invité du 7/9

04'05" :La croissance ne s'obtiendra que si nous recommençons à produire en France

  • 8h40 : Interactiv'

1'25'' : la famille centriste s'était éparpillée, elle est en train de se rassembler

  • Les coulisses
lien cdc bayrou
lien cdc bayrou © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.