Nicolas Sarkozy

S’il perd la présidentielle, il arrêtera la politique . Il l’a dit très clairement sur un plateau de télé le 8 mars. Le 6 mai pourrait donc être la date du dernier combat politique de Nicolas Paul StéphaneSarkozy de Nagy-Bocsa , 57 ans, sixième Président de la Vème République et candidat de l'UMP à sa propre succession. Mais il précise aussi qu’il ne se met pas dans cette position de défaite, après une vie dédiée à la politique depuis l’âge de 20 ans .

En 1975 , délégué départemental des Jeunes UDR des Hauts-de-Seine, il prononce au congrès de son parti un discours où il affirme : "Etre jeune gaulliste, c’estêtre révolutionnaire". Depuis cette époque, il a alterné succès et traversées du désert au gré des alternances politiques et des remous au sein de l’UDR, puis du RPR dont il devient Secrétaire général en 1997 , après la vague rose de la gauche plurielle aux législatives.

La victoire de Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen en mai 2002 le porte vers les sommets de l’Etat, qu’il ne quittera plus. Ministre de l’Intérieur et numéro deux du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, il sera aussi ministre de l’Economie, avant de revenir à l’Intérieur en 2005, dans le gouvernement de Dominique de Villepin. Il s’agit alors officiellement de lutter contre l’insécurité, mais aussi, de façon moins affichée, d’augmenter sa capacité de contrôle avant la présidentielle de 2007.

Elu largement (53,06%) face à Ségolène Royal, son mandat commence par une célébration au Fouquet’s et un séjour sur le yacht de son ami Vincent Bolloré . Deux épisodes dont il attribue désormais la responsabilité à son épouse de l’époque, Cécilia Ciganer-Albéniz, avec qui il est alors en conflit, et qui resteront pour ses opposants comme symboliques d’une "vulgarisation" de la fonction présidentielle.

Il restera dans l’Histoire comme le premier président de la République à avoir divorcé, à s’être remarié et à avoir eu un enfant durant son mandat.

Co-fondateur en 1987 d’un cabinet d’avocat (il a prêté serment en 1981), Leibovici-Claude-Sarkozy, il pourrait donc, en cas d’échec le 6 mai en redevenir l’un des piliers.

> Son site de campagne

Nicolas Sarkozy invité du 7/9 le mardi 17 avril

  • Cinq minutes avec...

06'44'' : Pour moi une famille c'est un père et une mère [...] Ce n'est pas deux pères ou deux mères

  • L'invité du 7/9

05'40'' : Au contraire de François Hollande je pense qu'il y a un problème massif du coût du travail en France

  • Interactiv'

01'10'' : Il n'a jamais été question de vendre une centrale nucléaire à Kadhafi

  • Les coulisses
lien cdc sarkozy
lien cdc sarkozy © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.