Jacques Cheminade

Après une première candidature en 1995, Jacques Cheminade a réussi l'exploit de réunir les 500 parrainages nécessaires pour repartir à l'assaut de l'Elysée. Il est l'invité surprise du scrutin présidentiel de 2012.Enarque et diplômé de HEC, le leader de Solidarité et Progrès, se dit "gaulliste de gauche", "différent des autres candidats" et "adversaire du monde de la finance". Son parti a succédé au POE (parti ouvrier européen). C'est l'émanation d'un groupuscule américain d'extrême droite , fondé par Lyndon LaRouche, milliardaire controversé, adepte de lathéorie du complot et coutumier de l’outrance qui compare régulièrement Barack Obama à Hitler et dont Cheminade dit "s'inspirer".Héraut autoproclamé de la lutte contre "l’empire de la City et Wall Street" , Jacques Cheminade, 70 ans, se targue d'avoir vu venir la crise financière avant l'heure. Parmi les mesures phares de son programme, la réduction à "10-15 jours" du trajet entre la Terre etMars, où il souhaite installer une colonie , la promotion d'un "nucléaire social et citoyen", ou la création d'un "pont terrestre eurasiatique" de la France à la Chine afin de "se libérer de l’emprise financière britannique".Les propositions de cet "ovni du système" peuvent prêter à sourire mais sa personnalité et son parti continuent de susciter, comme en 1995, de nombreuses interrogations : orientations politiques floues, zones d'ombre sur le financement de son organisation, soupçons de dérives sectaires... A ces différentes attaques, Jacques Cheminade réplique en se présentant comme la victime d'un lynchage médiatique.

> Son site de campagne

Jacques Cheminade, invité du 7/9 le samedi 14 avril

  • Cinq minutes avec ...

00'58" : On est en train de parler de ce qui n'est pas fondamental dans cette campagne

  • L'invité du 7/9

2'54" : Les banques elles-mêmes ne croient pas à l'avenir du système

  • Interactiv'

0'56" : Si Hollande faisait preuve de plus de caractère, je voterais certainement pour Hollande

  • Les coulisses
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.