Invité ce soir de Radio France Politique, le Président d'honneur du FN n'a rien trouvé de mieux que de faire l'éloge d'un écrivain antisémite, collaborateur de l’Allemagne nazi, fusillé à la libération comme traitre : Robert Brasillach

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.