Interpelé ce matin, le fondateur de la société de prothèses mammaires P.I.P a passé la journée en garde à vue. Il doit être transféré au tribunal en début de soirée, après son audition par les gendarmes. Il pourrait être mis en examen.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.