A seulement quelques kilomètres des manifestations, le Premier ministre était invité à s’exprimer au Congrès du Parti radical de gauche. Il en profité pour évoquer le traité budgétaire européen, qui arrive mardi en discussion à l’Assemblée Nationale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.