MARSEILLE (Reuters) - L'homme fort du Parti socialiste des Bouches-du Rhône, Jean-Noël Guérini, a été mis en examen jeudi dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux de l'agglomération marseillaise.

Le sénateur et président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône était convoqué chez le juge d'instruction Charles Duchaine et sa mise en examen trouble un PS engagé dans la primaire qui doit désigner son candidat à la présidentielle.

Il est mis en examen pour des faits de prise illégale d'intérêt, de trafic d'influence et d'association de malfaiteurs avec son frère Alexandre en vue du trafic d'influence et du recel de trafic d'influence.

"C'est le seul à être mis en examen pour association de malfaiteurs, ce qui est un non-sens juridique", a déclaré Patrick Maisonneuve, avocat de Jean-Noël Guérini. "C'est le signe qu'on a décidé d'abattre politiquement cet homme."

François Revilla, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.