Alors que l'ouragan Irma, qui a atteint Cuba, a été reclassé en catégorie 5 et que l'ouragan José, classé en catégorie 4, s'approche des îles de Saint-Martin et de Saint-Barhélemy.

Irma entre Cuba et la Floride samedi 9 septembre vers 17h et José au nord-est de Saint-Martin. (Pré visualisation)
Irma entre Cuba et la Floride samedi 9 septembre vers 17h et José au nord-est de Saint-Martin. (Pré visualisation) © Windy.com capture d'écran

Les deux îles des Antilles françaises sont déjà dévastées, et Météo France indique samedi que c'est la première fois depuis 1945 que deux ouragans aussi puissants évoluent en même temps dans l'océan Atlantique.

A Paris la cellule de crise, on supervise les évacuations de centaines de personnes de Saint-Martin vers la Guadeloupe par les premiers avions effectuant des rotations . Les femmes enceintes ,les malades et les enfants partent en priorité. A l'approche de José qui passera un peu plus au large par rapport à Irma, ce sont surtout les pluies diluviennes qui sont à craindre. Les populations sont invitées à rester aux abris et s'éloigner des côtes.

Mathilde Dehimi, au PC de crise :

"Deux ouragans majeurs (Irma et José) en même temps sur le bassin n’est pas si fréquent, surtout si proches l’un de l’autre et ce n’était pas arrivé depuis 2010", précise par ailleurs le dernier communiqué d'activité cyclonique de Météo France. Mais en 2010, les deux cyclones les plus puissants de la saison qui s'étaient succédé, Danielle et Earl, étaient moins puissants qu'Irma et José. Danielle avait été classé un temps en catégorie 2, et Earl avait été classé pendant quelques heures en catégorie 4.

L'ouragan José, qui pourrait venir aggraver la situation déjà dramatique rencontrée par les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, passera samedi en fin d'après-midi (heure locale) au nord des deux îles "à une distance finale qui reste encore à préciser mais probablement à un peu moins de 100 km des 2 îles".

Avec la petite taille de l’ouragan, le cœur central devrait probablement éviter Saint-Martin et SaintBarthélémy mais compte-tenu de l’incertitude, on ne peut toujours pas totalement exclure une trajectoire plus proche du Nord de l’Arc menaçant plus directement les Iles du Nord.

De samedi après-midi à la nuit suivante, sont attendues :

  • des rafales de 130 à 150 km/h,
  • de fortes pluies orageuses (100 à 200 mm)
  • des vagues puissantes (creux de 6 à 8 m.)

Par ailleurs, la Guadeloupe est placée en vigilance orange pour mer dangereuse.

Il est demandé d'éviter les sorties en mer, les baignades et les activités nautiques de loisir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.