54 sec

S AVC ok

C’est la troisième cause de mortalité en France, mais l’AVC n'est pas toujours mortel à condition d'aller très vite. Dans plusieurs régions les malades peuvent être traités à distance avant même d'être pris en charge par une unité compétente. Explications du professeur Mathieu Zuber, chef du service de neurologie de l'hôpital St Joseph à Paris, interrogé par Valérie Cantié

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.