Quand Messier était à la tête de Vivendi et de Canal+, il aurait ordonné au service sécurité de la chaîne d'espionner Bruno Gaccio, leader des salariés en rébellion contre la direction. Cinq personnes sont poursuivies ainsi que Canal +.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.