En 1995, il faisait aussi partie du dispositif de campagne d'Edouard Balladur. Il est soupconné d'avoir eu accès au PV d'audition de la femme d'un témoin majeur dans cette affaire : Thierry Gaubert, mis en examen et protagoniste du dossier Karachi...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.