Le suspect interpellé hier soir doit être examiné par un psychiatre. Pour l'instant, il est toujours en garde à vue. Les précisions d'Alain Saffart, procureur de Besançon, sur sa personnalité.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.