L'ancien patron de la puissante fédération de la métallurgie, Denis Gautier-Sauvagnac, et neuf autres anciens responsables de l'UIMM, ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel par le juge d'instruction parisien Roger Le Loire. L'UIMM comparaitra également en tant que personne morale, pour "travail dissimulé". Où sont parties les enveloppes d'argent liquide ? Jusqu'ici, la justice s'est heurtée au mur du silence

Benoït Collombat

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.