Plus de deux mois après le décès du soldat Imad Ibn Ziaten, sa famille demande des explications à l'administration militaire. Elle avoue ne pas avoir été considérée à la hauteur du drame qu'elle a vécu.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.