Alors qu'on attend l'arrivée ce week-end de François Gabart, en tête du Vendée Globe, c'est une baleine que les habitants des Sables d'Olonne ont découvert ce matin. Le rorqual, de 18 mètres de long, est venu mourir sur la "plage des Présidents".

Une baleine échouée aux Sables d'Olonne
Une baleine échouée aux Sables d'Olonne © radio-france / Hélène Bénis

Elle est arrivée sans prévenir, bien avant les concurrents du Vendée Globe. En pleine nuit, sans personne pour l'accueillir. La baleine a été découverte seulement vers 5 heures, alors qu'il n'y avait plus rien à faire pour l'aider, et elle a immédiatement attiré les badauds.

Le reportage de Julie Marie-Leconte.

Un périmètre de sécurité a été dressé pour éloigner les curieux
Un périmètre de sécurité a été dressé pour éloigner les curieux © radio-france / Jean-Luc Bénis

Dès le début de la matinée, les services de sécurité ont installé un périmètre de sécurité pour éviter que les habitants ne s'approchent trop de la bête, et surtout pour qu'ils ne propagent pas de bactéries.

Pompiers, policiers et représentants de la mairie ont rapidement investi les lieux. Ils ont été rejoints par des scientifiques du centre de recherche des mammifères marins de la Rochelle, pour examiner l'animal et comprendre les raisons de son naufrage.

Mais pour pouvoir enlever l'animal, il faut obligatoirement le découper : impossible de déplacer un tel monstre avec les outils classiques.

Alors que la marée montait, des membres de ce centre de recherches ont commencé le découpage de l'animal, en début d'après-midi. Il partira ensuite à l'équarrissage, , .

Les experts "analyseront ensuite les viscères" du cétacé, apparemment mort peu de temps avant son échouement, pour tenter de déterminer les causes de son décès.

Coïncidence ou non, la "plage des présidents", où l'animal s'est échoué, se trouve au bout du remblai de la ville balnéaire qui doit accueillier le vainqueur du Vendée Globe 2012. Derrière la baleine, c'est François Gabart qui mène la course, d'une courte tête devant Armel le Cléac'h.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.