Lors de son voyage en Arménie en octobre dernier, Nicolas Sarkozy avait lancé un ultimatum à Ankara : si la Turquie continuait de traîner sur ce dossier, la France passerait à l'action en votant ce texte. C'est chose faite, Jean-François Achilli...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.