Wolinski
Wolinski © Radio France / Vincent Josse

Je suis d'une époque révolue, celle où l'on pouvait s'affirmer bête et méchant. Avec les copains Cabu, le professeur Choron, Cavanna, Reiser et les autres, nous avons devancé mai 68 avec "Harakari". J'ai une passion pour le dessinateur Dubout dont je possède des dessins pornographiques retrouvés et offerts par son fils. J'aime dessiner les femmes pour les déshabiller. Je m'amuse aussi des agissements de ceux qui nous dirigent en racontant des histoires drôles dans Paris-Match, le JDD, Charlie Hebdo.

Certains estiment que j'ai vendu mon âme au diable, que je n'aime que l'argent, que je suis le Roi des cons. Moi, j'estime ne pas avoir changé. Je suis toujours gauchiste. La semaine dernière, Bouvard m'a dit que j'étais plus drôle, avant. Peut-être...

Jugez vous même en lisant mon autobiographie, "le Pire a de l'avenir" au Cherche midi, en visitant l'exposition "50 ans de dessins" à la BNF à partir du 29 juin et en écoutant mon Atelier, ce samedi à 19h 20, ou en podcast sur www.franceinter.fr

Wolinski
Wolinski © Radio France / Vincent Josse
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.