Un RER attaqué dans l'Essonne
Un RER attaqué dans l'Essonne © IDÉ

C'est un véritable assaut qu'a subi cette rame du RER D samedi dernier à Grigny, dans l'Essonne. Une vingtaine de jeunes masqués ont attaqué les passagers pour leur dérober portables, sacs à main et argent. Une attaque "rapide, violente, organisée".

Une affaire semblable avait déjà eu lieu il y a quelques semaines à Marseille, mais à l'époque il s'agissait "simplement" de tourner un clip de rap. Cette fois, les agresseurs s'en sont pris directement (et violemment) aux passagers. Trois jours après, ces derniers sont toujours sous le choc.

Vers 22h samedi, entre 20 et 30 personnes montent dans un RER stationné en gare de Grigny-Centre, dasn l'Essonne. Une fois entrés à l'intérieur, ils agressent plusieurs passagers. Pas gratuitement : il s'agit de leur dérober téléphones portables, argent, sacs à main et autres. Une véritable attaque de diligence.

Le récit de Virginie Pironon.

Une rame de RER D prise d'assaut dans l'Essonne
Une rame de RER D prise d'assaut dans l'Essonne © Maxppp

Au total une dizaine de passagers vont ainsi être agressés. Les jeunes gens, le visage dissimulé, s'en sont pris "au plus de monde possible", explique une victime.

"Une attaque de cette ampleur, ce n'est pas habituel"

"Nous avons entendu beaucoup de bruits, de cris, nous avons vu des gens courir sur le quai.", raconte un jeune homme. "Puis j'ai pris un coup de poing et du gaz lacrymogène dans les yeux. Ils ont arraché le sac à main de mon amie et m'ont pris mon argent. C'était rapide, violent et cela avait l'air très organisé".

Les passagers sont très choqués par cette attaque éclair, comme l'explique cet étudiant.

"Cela ressemble à une attaque de diligence de l'époque moderne", raconte un policier. "De cette ampleur, ce n'est pas habituel." Le commissariat de Juvisy a été chargé de l'enquête.

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.