Des agents fédéraux américains du service de l'application des peines sont venus chercher à son domicile où il se terre, Nakoula Basseley Nakoula, le chrétien copte de 55 ans soupçonné d'avoir des liens avec la production de la vidéo islamophobe qui a provoqué de violentes manifestations dans le monde arabo-musulman.Il en est sorti le visage dissimulé par un foulard, un chapeau et des lunettes de soleil.Les enquêteurs cherchent à déterminer si Nakoula, condamné en 2010 à 21 mois de prison et cinq années de mise à l'épreuve pour fraude bancaire, a violé les conditions de sa liberté conditionnelle.A Washington, Fabienne Sintes

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.