Les milliers de manifestants de la place Tahrir au Caire réclament toujours le transfert du pouvoir aux civils. Des égyptiens coincés entre ce pouvoir des militaires et les frères musulmans qui envisagent de prendre position sur le devant de la scène par les urnes et la voie parlementaire. Et alors que le Conseil suprême des forces armées est en train de négocier avec des personnalités influentes

Claude Guibal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.