Il y a un an, la révolte éclatait au Caire. Il faudra 18 jours de manifestations, durement réprimées, pour faire tomber le raïs égyptien Hosni Moubarak, qui sera finalement lâché par l’armée. Un an après, les islamistes occupent le paysage politique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.