C'est une information du service police-justice de France Inter, l'empreinte ADN de Patricia Wilson a été retrouvée dans la voiture de son jardinier et ancien amant mis en examen pour assassinat et placé en détention samedi. Pour le moment, il nie les faits "en bloc" selon son avocate.

Patricia Wilson est une Anglaise de 58 ans. Elle habite depuis cinq ans dans une maison en pierre à l'écart à Vabre-Tizac, un village de moins de 500 habitants de l'Aveyron.

Patrick Desjardins, procureur adjoint à Montpellier où l'affaire est instruite, a fait état de témoignages indirects selon lesquels Mme Wilson aurait confié à des proches avoir subi des violences de la part du jardinier qui aurait même tenté de l'étouffer. Cet homme de 50 ans vit dans une caravane et travaille comme jardinier pour le compte de différentes personnes.

En l'état du dossier, le crime passionnel est la piste "la plus vraisemblable", mais aucune autre hypothèse n'est négligée, a dit le magistrat.

Comme de nombreux compatriotes, Patricia Wilson, autrefois cadre dans la publicité selon la presse de son pays, avait racheté avec son compagnon un corps de ferme délabré dans cette région rurale et préservée du Ségala. Le rêve pourrait avoir mal tourné. Elle s'est séparée de son compagnon il y a environ un an. Elle et le jardinier ont entretenu une relation intime, à laquelle elle a assez rapidement mis un terme, a dit le procureur adjoint. Une situation que le jardinier pourrait avoir mal supportée.

Rentrée en Angleterre entre le 10 et le 17 août pour y acheter une voiture, Mme Wilson a reçu "énormément de coups de fil" de M. Cayrou, a-t-il dit. Déposée chez elle par une amie à son retour le vendredi 17 août, Patricia Wilson n'a plus donné de nouvelles depuis. C'est une voisine qui s'est étonnée en début de semaine passée de son absence alors que ses volets étaient ouverts et sa voiture garée sur le terrain.

Aucun signe de vol n'a été décelé au domicile. En revanche, les traces du sang de Mme Wilson dans la maison et les traînées sur la terrasse et dans les escaliers extérieurs laissent soupçonner qu'on a déplacé son corps.

Cet après-midi, on apprend que l'empreinte ADN retrouvée dans la voiture du jardinier est bien celle de Patricia Wilson.

Les précisions de Corinne Audouin

1 min

Inter soir 19h - Wilson_19h

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.