Dans le Parisien Jacques Robert ancien membre du Conseil Constitutionnel affirme que l'institution a servi de caution à ce qu'il appelle "une belle entourloupe" en validant tous les comptes de la campagne 1995.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.