Pour expliquer le chahut qui l'a accueilli à Bayonne, Nicolas Sarkozy a accusé François Hollande d'avoir échauffé les esprits en promettant une "épuration" en cas de victoire du PS. Analyse de Christian Delporte, professeur de communication politique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.