Pour expliquer le chahut qui l'a accueilli à Bayonne, Nicolas Sarkozy a accusé François Hollande d'avoir échauffé les esprits en promettant une "épuration" en cas de victoire du PS. Analyse de Christian Delporte, professeur de communication politique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.