.

Le nom de Bernard Kouchner a-t-il servi à décrocher ces contrats ?

« Absolument pas ! », répond Eric Danon à mon confrère Franck Mathevon, lors d’un long entretien mis en ligne, le 12 février dernier, sur le site de France-Inter.

Dans cet entretien, le patron d’IMEDA explique avoir été sollicité par le Gabon pour mener à bien une étude sur l’assurance maladie, puis, dans un deuxième temps, avoir contacté Bernard Kouchner (en 2003) alors que le projet est déjà sur les rails :

« Le contrat initial était déjà bouclé, assure Eric Danon. La composante assurance-maladie a été rajoutée après lorsque nous avons présenté l’ensemble des consultants qui travailleraient sur ce dossier. »

__

Pourtant, lorsque nous l’avions sollicité en avril 2008 pour tenter de consulter, en vain, ce fameux rapport sur la santé au Gabon, Eric Danon reconnaissait : « le fait que Bernard Kouchner soit dans l’équipe a déclenché le contrat. » Interrogé sur ce point, il précise à présent que le nom de Bernard Kouchner avait bien servi à déclencher le contrat, mais « uniquement sur la partie assurance maladie. »

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.