Le gouvernement avait promis de recruter 2000 auxiliaires de vie pour accompagner les jeunes handicapés à l'école. Mais toujours rien. La scolarité, pourtant obligatoire, est donc impossible. Les explications de Nathalie Jacquillat, mère de famille.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.