Photowatt
Photowatt © DR

EDF pourrait sauver le pionnier berjallien du photovoltaïque Photowatt.

L'entreprise fait partie des trois repreneurs intéressés et elle est la mieux disante au niveau social puisque son offre prévoit la reprise des 430 salariés (345 au sein de Photowatt et 85 reclassés). "Une bonne nouvelle" selon les syndicats, pas dupes cependant de cette opportunité de dernière minute.

Selon une source proche du dossier, EDF ne faisait en effet pas partie des repreneurs intéressés lors du premier délai accordé puis prolongé par la justice.

Par ailleurs, plusieurs représentants syndicaux de l'entreprise énergétiques affirment que le Président de la République a annoncé ce projet de reprise, alors qu'il n'a jamais été discuté en conseil d'admnistration. L'offre de reprise n'est donc même pas votée, elle devrait l'être mercredi. Soit le lendemain du jour où le Président Nicolas Sarkozy se rend sur le site pour présenter et soutenir cette même offre, portée par l'entreprise dont il est actionnaire à 85%.

Marion L'Hour

Le tribunal de commerce de Vienne, en Isère, examinera les offres le 21 février -pour trancher sans doute une semaine plus tard-.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.