La police militaire continue de surveiller discrètement les abords du palais présidentiel d'Heliopolis, peuplé de fantômes depuis la chute d'Hosni Moubarak le 11 février 2011. Reportage de Vanessa Descouraux.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.