L’ouragan Irène a parcouru la côte Est des Etats-Unis. Point d’ "entrée", le cap Lookout, en Caroline du Nord samedi à 13h30 (heure de Paris). Puis l'ouragan, avec des vents de 140 à 160 km/h accompagnés de très fortes pluies, a commencé à remonter vers le nord à 20km/h, et a longer la côte est des Etats-Unis et du Canada. Après une accelération à 40 km/h, Irène, rétrogradée en tempête tropicale, a atteint New York dimanche vers 15h (heure de Paris), avant de poursuivre vers la Nouvelle-Angleterre et le News Brunswick.

Irène avait un diamètre de 840 km environ, selon une estimation de la Nasa.

Le déplacement de l'ouragan Irène
Le déplacement de l'ouragan Irène © IDE

> La carte évolutive publiée par le New-York Times, pour suivre le parcours de l'ouragan

Après les Etats-Unis, le Canada

Pluie et vents violents ont accompagné Irène sur les provinces Atlantiques du Canada et le sud-est du Quebec. 248.500 foyers sont privés d'électricité. Le ministre québécois de la Sécurité publique Robert Dutil a lancé une mise en garde contre la tempête tropicale : « Ce n'est pas une petite tempête, c'est une énorme tempête », a-t-il déclaré, demandant à tous de prendre leurs précautions pour pouvoir rester chez eux sans sortir pendant 24, 48 voire 72 heures.

L'ouragan a fait 33 morts sur la côte est

Près de cinq millions de foyers et entreprises ont été privés d'électricité sur toute la côte atlantique au plus fort de la tempête. Lundi la vie a repris ses droits : le quatrième tournoi du grand chelem, l'US Open, débutait à New-York aujourd'hui et les aéroports de New-York on rouvert dans la matinée.

Fabienne Sintès : le bilan du passage d'Irène

### Plus de 8.000 vols annulés au cours du week-end

De nombreuses compagnies aériennes ont annulé leurs vols à destination de New York, Washington et d'autres aéroports de la côte Est des Etats-Unis, dont Miami en Floride, à destination et en provenance d'Europe et d'Asie. Des milliers de vols ont également été annulés sur les lignes intérieures. Les aéroports rouvrent lundi.

Toute la côte orientale des Etats-Unis aura été en alerte. C’est la région la plus peuplée du pays, avec 65 millions d'habitants.

Plusieurs Etats, de la Caroline du Nord au Maine, avaient décrété l'état d'urgence. Et des dizaines de milliers de personnes avaient reçu l'ordre de s'éloigner des côtes.

Dans le Maryland , l’un des réacteurs de la centrale nucléaire de Calvert Cliff s'est automatiquement mis à l'arrêt. Un gros morceau de métal arraché par l’ouragan a touché un transformateur, selon le porte-parole qui a précisé que la centrale est en sécurité et sans danger pour la région. La centrale nucléaire d'Oyster Creek, située à quelques kilomètres de la côte, a été fermée par précaution,.

Fermé également, le pont de Chesapeake Bay qui relie Annapolis, la capitale, au reste de l'Etat et à la côte Est, lorsque des rafales de vents ont atteint 130km/h.

L'ouragan Irène arrivé à New-York
L'ouragan Irène arrivé à New-York © Reuters / Peter Jones

L’ouragan s'est mué en tempête sur New-York

Irène a perdu son statut d'ouragan en arrivant à New York. A 9h00 locales (15h à Paris), les vents accompagnant Irène ont faibli pour atteindre 104 km/h. L’ouragan est donc devenu tempête tropicale.

70 000 new-yorkais se sont réveillés sans électricité, alors que la ville était noyée sous des pluies torrentielles. Les coupures d'électricité touchaient le Bronx, Brooklyn, le Queens et Staten Island.

A Brooklyn, des branches d'arbres jonchaient les rues des quartiers résidentiels et ertains parcs au bord de l'East River étaient inondés, ainsi que plusieurs rues. Peu de voitures bravaient l'ouragan, à part les habituels taxi jaunes. Dans Manhattan, on notait une forte présence policière dans les rues.

Les habitants des zones inondables, qui avaient du quitter leur domicile, ont le droit d’y retourner depuis 15h, heure locales (21h00 à Paris).

Le Maire de New-York a informé toutefois la population de la ville que les transports publics, interrompus depuis samedi, ne pourront pas reprendre lundi. Aucune date ne peut être fournie pour l’instant. « Ce sera dur » lundi matin pour les millions d'usagers, a reconnu Michael Bloomberg.

A Brooklin, Aurélien Colly

> New-York et Irène, le portfolio photo du New-York Times

Les new-yorkais s'étaient couchés samedi en se demandant quel spectacle ils allaient trouver à leur réveil

A New-York, Aurélien Colly

A titre de précaution, le maire avait décidé d'évacuer les populations vivant dans les zones les plus basses de la ville

Une mesure de précaution sans précédents qui a touché 370.000 New-Yorkais. Les aéroports ont également été fermés et les transports publics, bus et métros, immobilisés à partir de midi. Les habitants sont invités à faire des provisions et à rester chez eux alors que bars et restaurants n’ont pas ouvert et que les spectacles de Broadway ont été annulés.

« Rester sur place est dangereux, ce serait imprudent, ce serait braver la loi », a répété le maire de New York, Michael Bloomberg, lors d’une conférence de presse. Il a précisé que 7 000 patients d'hôpitaux et pensionnaires de maisons de retraite étaient évacués à New York.

__

A New-York, Aurélien Colly

Respectant les ordres d'évacuation, les touristes et de nombreux habitants de la ville ont trouvé refuge dans l’un des 91 centres d'accueils. D’autres se sont simplement rendus dans leur famille ou chez des amis.

Dorian Lacombe est un français installé à New York depuis 3 mois. Sa résidence étant au bord de l'East River, sur les côtes, il a été évacué en prévision de la tempête/ Nour-Eddine Zidane

__

Plus d'un million d'habitants du New Jersey ont dû également s'éloigner des zones côtières. Le gouverneur de l'Etat, Chris Christie, a prévenu que des inondations pourraient également toucher l'intérieur des terres à cause de rivières en crue, prévoyant de nouvelles évacuations si nécessaire.

Irène est passée par la Nouvelle Angleterre

Malgré le déclassement d’Irène d’ouragan à tempête tropicale, les autorités ont invité la population à rester vigilante et à prendre toutes les mesures nécessaires en prévision de vents violents et des pluies. La Nouvelle-Angleterre comprend six Etats: le Connecticut, le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, Rhode Island et le Vermont. Dans ce dernier état, des ponts ont été emportés, des centaines de routes coupées, rendant impossible l'accès à certains villages. « Nous n'avons pas vu de telles inondations dans le Vermont depuis 75 ans » a déclaré le gouverneur de l'Etat Peter Shumlin. «Les gens souffrent beaucoup ».

Au total, les ordres d'évacuation ont concerné plus de deux millions d'habitants de la côte est

Après New-York, Irène est passée par Boston , Baltimore , où la mairie avaient distribué samedi matin des sacs de sable aux habitants. A Washington , les autorités ont reporté une importante cérémonie prévue à la mémoire de Martin Luther King et à Philadelphie où le port -important point du transit pétrolier- et l'aéroport ont été fermés.

Les autorités n’ont pas oublié l'ouragan Katrina qui avait durement frappé la Nouvelle-Orléans en 2005

Barack Obama, avait exhorté les Américains à « prendre au sérieux une tempête dont les proportions pourraient être historiques ». Dimanche soir, le Président a salué la mobilisation exemplaire de tous qui a permi, selon Obama, de limiter les effets de l'Ouragan. Il a aussi précisé qu'il faudrait aux Etats-Unis des semaines pour s'en remettre.

Mais des questions se posent également pour savoir si le pays et en premier lieu New-York, n'en n'ont pas "trop fait".

Fabienne Sintes

Les dommages causés par la tempête Irène sur la côte Est des Etats-Unis pourraient s'élever au total de 5 à 7 milliards de dollars.

Les habitants de New-York quitent leur domicile
Les habitants de New-York quitent leur domicile © Reuters / Edouardo Munoz
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.