Outre les hommes, les femmes et les pharaons, l’univers égyptien est peuplé de nombreuses divinités . La vitalité des cultes est grande dans l’Égypte tardive, si bien qu’au côté des principales figures nationales du panthéon égyptien se multiplient les dévotions à diverses formes divines.

Les principales divinités de l’état égyptien sont représentées par des chefs-d’oeuvre exceptionnels, comme la statue d’Amon en or (Metropolitan Museum of Art, New York) ou l’effigie de Bastet sous forme de chatte dite « Gayer Anderson Cat » (British Museum, Londres). Les autres figures du panthéon ne sont pas en reste et sont parfois représentées sous plusieurs aspects, comme Thot qui se manifeste à la fois comme un ibis et comme un babouin (Kunsthistorisches Museum, Vienne).

Parmi les divinités dont la popularité a crû durant le Ier millénaire avant notre ère, la première place revient très vraisemblablement à Osiris . Autour d’une grande effigie de près d’un mètre de haut (Museum of Fine Arts, Boston), ont été rassemblées plusieurs statues du dieu qui le représentent sous ses aspects lunaire ou agraire.

Plusieurs oeuvres ont également été regroupées pour illustrer les différents aspects que prend la fille du soleil dans l’Égypte tardive (Egide, The Walters Art Gallery, Baltimore). Cette dangereuse lionne assoiffée de sang (Buste d’une déesse lionne, collection privée) est apaisée par la musique que lui jouent son fils et ses prêtres (Fragment de contrepoids de collier-menat au nom d’Harsiésis, Ägyptisches Museum, Berlin) et prend alors la forme d’une chatte au caractère protecteur.

Statue agenouillée d’un roi kouchite - Statue de Bastet sous forme de chatte - Statue de Bès
Statue agenouillée d’un roi kouchite - Statue de Bastet sous forme de chatte - Statue de Bès © Photo 1 et 3 SMB Ägyptisches Museum und Papyrussammlung, Foto : Jürgen Liepe - The Trustees of the British Museum
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.