Il y aura donc une baisse du prix des carburants. L'Etat va renoncer à 3 centimes d’impôt et les pétroliers vont faire des efforts pour au final une baisse qui pourra atteindre 6 centimes d'euros par litre. C’est peu évidemment et les automobilistes marseillais en sautent pas de joie ce matinLaurent Gauriat à Marseille

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.