La carte électorale issue de cette présidentielle sera étudiée à la loupe par les états majors, car dès hier soir, une autre bataille a commencé. Celle des législatives des 10 et 17 juin prochains, et elle s'annonce plus disputée que prévu.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.