La semaine dernière, l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard a proposé de supprimer ladissuasion nucléaire française pour permettre au gouvernement de Jean-Marc Ayrault de mettre en œuvre son programme et réduire le déficit budgétaire. Il a déclaré sur BFM TV :

On supprime la force de dissuasion nucléaire, 16 milliards, d'euros par an qui ne servent absolument à rien.

Le journaliste lui demandait des "idées" pour trouver des recettes nouvelles afin de tenir l'objectif de ramener le déficit à 3% du PIB en 2013. Une semaine après, Michel Rocard fait machine arrière. Il affirme au micro france Inter de Simon Tivolle :

J'ai fait là une boutade, le sujet est si lourd que s'il faut le mettre en cause, il faudra le faire prudamment

Un rétropédalage d'autant plus salvateur que l'ancien Premier ministre avait fait une erreur d'appréciation dans son estimation du coût de la dissuasion nucléaire française. En effet, il s'agit de 16 milliards d'euros sur cinq ans et non 16 milliards par an.

__

Patrick Cohen a évoqué le sujet à 7h43 ce matin

1 min

Rocard et sa boutade

__

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.