Le candidat du Front de gauche dénonce un "numéro de pur cynisme" en matière sociale, de la part "d'un président qui a fait reculer le pays comme aucun autre avant lui".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.