Selon l'AFP qui cite la police britannique, l'autopsie de la chanteuse britannique Amy Winehouse, décédée samedi à Londres, n'a pas permis de déterminer les causes de sa mort.

De nouveaux examens toxicologiques vont être pratiqués. Les résultats en seront connus d’ici deux à quatre semaines

Le journal britannique The Sun a indiqué que a chanteuse britannique avait été retrouvée morte dans sa chambre aux environs de 15h00 GMT samedi, soit six heures environ après avoir parlé une dernière fois au téléphone avec son agent.

Dimanche, la police ne s'était pas prononcée sur les causes de son décès et avait refusé de confirmer officiellement les rumeurs d'overdose circulant dans les médias.

La star de la soul, âgée de 27 ans, se battait depuis plusieurs années contre des problèmes d'alcool et de drogue. Elle était sortie récemment d'une cure de désintoxication, avant de tenter un énième retour sur scène. Sa dernière tournée estivale a dû être annulée.

Conspuée le mois dernier au cours d'un concert en Serbie, où elle était apparue titubante sur scène, incapable de se souvenir des paroles de ses chansons, elle avait dû annuler toute sa tournée estivale, qui prévoyait encore des étapes en Espagne à Bilbao, en Suisse à Locarno et Nyon, au festival de Lucca en Italie, à Wiesen en Autriche et en Pologne. Amy Winehouse meurt à 27 ans. Elle rejoint de nombreuse Rock stars mortes au même âge : Brian Jones, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Jim Morrison ou encore Kurt Cobain. Depuis quatre ans, Amy Winehouse connaissait de nombreuses désillusions liées à sa santé, à l'annulation de concerts et à de plus en plus nombreuses cures de désintoxication.

Sur France Inter, dans Escale Estivale, Emmanuel Khérad rend hommage à la chanteuse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.