Dominique de Villepin se dit effrayé par la campagne de Nicolas Sarkozy et les gages donnés à l'extrémisme. L'ancien Premier ministre se prononce clairement contre le président-candidat. Et il n'est pas le seul, à l'image du sénateur UMP Jean-René Lecerf.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.