A partir de jeudi, la Chine change ses dirigeants. Mais sans campagne ni meetings : tout se passe dans les entrailles du Parti Communiste. Une procédure opaque, loin des attentes des chinois. A Pékin, le reportage de Philippe Reltien.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.