Après l'attentat contre le consulat américain de Benghazi, la colère des habitants de la ville est toujours vive contre le point de départ de la manifestation, ce film américain ouvertement islamophobe. Abla Jounaïdi

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.