Dominique Strauss-Kahn comparaîtra le 1er août et non le 18 juillet. L'objectif est de permettre au procureur et à la défense de continuer leurs enquêtes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.