Les trois chanteuses punk des Pussy Riot ont été condamnées à deux ans de prison pour une parodie de prière anti-Poutine. Avec ce jugement la Russie bafoue le droit d'expression, pour la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.